Et si tout n’était qu’une question de confiance en soi ?

 

Rechercher un emploi est une situation à laquelle tout le monde peut être confronté.
Au refus de candidature, d’absence d’entretien d’embauche, de réponses négatives, il faut en plus affronter le regard des autres. Des questions peuvent germer dans nos esprits : Qu’est- ce que je vaux sur le marché de l’emploi ? De quoi suis-je capable ?
Une perte d’emploi n’est jamais facile mettant à mal la confiance et l’estime de soi, se traduisant par l’isolement et le repli sur soi. Restons positifs, car bonne nouvelle, elles peuvent non seulement se retrouver mais se renforcer. Nous vous suggérons 7 clés pour retrouver confiance en soi et se reconstruire.
Clé n° 1 : Sortez de l’isolement
Travailler seul dans son coin, c’est possible, des gens y arrivent mais ils sont rares car c’est très compliqué d’avoir un regard objectif sur soi-même. Et travailler la confiance en soi nécessite d’engager des actions concrètes difficiles à mettre en œuvre seul. Accompagnateurs en réinsertion professionnelle, nous constatons souvent que les personnes en recherche d’emploi sont isolées, passant une grande partie de leur journée chez elles, derrière les écrans de leur ordinateur à guetter l’annonce. Or, l’annonce, nous le savons bien, ne représente que 15 % du marché de l’emploi. Isolement, activités rébarbatives ne nourrissant pas nos besoins psychologiques, la déprime s’installe. Favorisez la rencontre et l’échange, participez à des activités de réseautage. Assister à des conférences sur la recherche d’emploi vous sera salvateur.
Clé n° 2 : Changez votre approche
Il n’y a pas d’échec, seulement de l’expérience à capitaliser ! Pensez à vous dire que si des portes se ferment, d’autres peuvent s’ouvrir ailleurs. Si vous vous mobilisez, il va forcément se passer des choses positives, c’est pourquoi il ne faut pas rester seul chez soi enfermé dans des schémas négatifs, mais s’ouvrir vers le monde.
Clé n° 3 : Ayez un plan d’action
Actif, nous sommes rythmés par un calendrier, des échéances, des horaires à respecter. Inactif, la tentation de la grasse matinée et « l’abrutissement » devant l’écran existe bel et bien. La clé ici est de varier ses approches. À vous d’établir votre plan pour qu’il structure votre journée en alternant actions qui dopent votre recherche d’emploi, contraintes du quotidien, moments de détente… Le rythme cadre tout en contribuant à maintenir le mouvement de votre petite dynamo intérieure pour continuer à vous éclairer. Maintenir une bonne condition physique est également un élément essentiel dans cette étape de vie.
Clé n° 4 : Connaissez-vous mieux
Allez vers des gens plus neutres, au regard moins dramatisant ou moins positivant à tout prix, par exemple un coach ou un accompagnateur. Cela vous permettra de décharger vos inquiétudes et angoisses, comme de partager vos envies et motivations. Ce travail sur soi est un moment d’ouverture qui remet en ligne vos motivations profondes et votre projet professionnel.
Clé n° 5 : Valorisez vos expériences
Savoir valoriser ses expériences professionnelles est la clé d’ouverture de l’emploi. Prenez le temps de lister vos savoir-faire et rédigez une dizaine de paragraphes relatant des actions concrètes avec des résultats ou des preuves tangibles. Non seulement, vous intéresserez votre recruteur et lui donnerez un avant-goût de votre potentiel opérationnel, mais vous ressentirez immédiatement un changement dans votre niveau de confiance.
Clé n° 6 : Ayez un mentor
Il peut être intéressant de trouver un mentor à qui l’on va reconnaître tous les attributs de la confiance en soi et que l’on va essayer d’imiter. Il peut s’agir d’une personne que vous connaissez, d’un personnage de film, d’un homme politique…
Clé n° 7 : Restez groupés
Le fait de savoir que vous n’êtes pas seul aide grandement à maintenir un bon moral. Nous vous conseillons de rejoindre un groupe de personnes vivant la même situation. Un vrai programme d’accompagnement de réinsertion des chômeurs consiste à stimuler et à renforcer l’estime de soi pour s’apprivoiser soi-même et admettre que l’on est finalement quelqu’un de sympathique, avec des talents et des compétences. Ce travail s’appuie sur des mises en actions concrètes qui renforcent la confiance en soi, avec des choses toutes bêtes comme le simple fait de programmer une démarche ou d’entrer en contact avec quelqu’un.
« On peut bâtir quelque chose de beau avec les pierres qui entravent le chemin » Goethe
Equipe MotiV’Emploi (CH-OB)